dimanche, 18 août 2019
ArabicEnglishFrenchHindiItalianSpanishTurkish
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

La capitale nigérienne, Niamey, va accueillir les 22 et 23 novembre la première édition du Forum de la Communauté économique des Etats de l'Afrique de l'Ouest (CEDEAO) sur l'éducation à la culture de la paix, via le dialogue religieux, a annoncé mercredi le ministre nigérien de la Culture, Malam Issa Assoumana.

Ce forum vise à garantir le développement économique et l'intégration sociale des quinze pays membres de la CEDEAO, un espace qui connaît aujourd'hui "des crises et tensions politiques, sociales, ethniques et religieuses, ralentissant l'élan dans lequel cette organisation s'est lancée", a-t-il indiqué.

Selon le ministre, plusieurs facteurs socioculturels seraient à la base de l'instabilité constatée dans les Etats membres dont "la mauvaise compréhension, l'interprétation et la déformation des préceptes au sein des religions, l'ignorance, l'injustice, l'injustice réelle ou supposée et la suspicion mutuelle ainsi que l'intolérance et l'extrémisme".

Aussi, ce forum ambitionne de réunir les différentes confessions religieuses afin d'établir un dialogue interreligieux, susciter des rapports harmonieux entre les religions discuter de la coexistence pacifique à travers l'éducation des fidèles sur la nécessité de bâtir une culture de la paix, inculquer aux chefs religieux une culture de dialogue interreligieux de l'action afin de transformer le pluralisme religieux en un facteur de développement social.

Les délégations des 15 pays membres de la CEDEAO ainsi que d'importantes personnalités religieuses parmi lesquelles le sultan de Sokoto (Nigeria), Sa'ad Abubakar, le cardinal John Anaiyekan, archevêque d'Abuja (Nigeria), ou encore le secrétaire exécutif du Nouveau partenariat pour le développement de l'Afrique (NEPAD), Ibrahim Hassane Mayaki, sont attendus à Niamey.

La CEDEAO a été créée en 1975 pour promouvoir l'intégration socio-économique des Etats par la libre circulation des biens et des personnes. Elle regroupe le Bénin, le Burkina Faso, le Cap-Vert, la Côte d'Ivoire, la Gambie, le Ghana, la Guinée, la Guinée-Bissau, le Liberia, le Mali, le Niger, le Nigeria, le Sénégal, la Sierra Leone et le Togo.

Xinhua

Articles récents

29/07/2019, 02:58
le-niger-se-dotera-bientot-d-une-zone-franche-pour-stimuler-sa-croissance-gouvernement Le Niger compte bientôt établir une zone franche industrielle d'exportation en vue de stimuler la croissance...Lire plus...
29/07/2019, 02:55
l-opposant-exile-hama-amadou-dechu-de-la-presidence-de-son-parti Hama Amadou est déchu de la présidence de son parti qu’il dirigeait depuis son exil. Après...Lire plus...
26/07/2019, 11:33
ils-ont-ete-liberes-grace-a-vous Après l’annonce de la nouvelle loi sur les finances 2018 au Niger, en octobre 2017, une coalition de...Lire plus...
26/07/2019, 11:29
l-etat-condamne-a-payer-10-millions-f-cfa-a-une-chaine-tele « Le tribunal de Grande instance hors classe de Niamey a constaté que la fermeture et...Lire plus...
25/07/2019, 11:52
des-armes-en-provenance-du-nord-mali-interceptees-par-la-police Tous les pays de la bande sahélo saharienne sont aujourd’hui en proie à une...Lire plus...
COMMENT TROUVEZ-VOUS CE NOUVEAU SITE WEB?
  • Votes: (0%)
  • Votes: (0%)
  • Votes: (0%)
  • Votes: (0%)
  • Votes: (0%)
Total des votes:
Premier vote:
Dernier vote: