lundi, 09 décembre 2019
ArabicEnglishFrenchHindiItalianSpanishTurkish
Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

Voici un petit exercice. Essayez de nommer proéminents Musulmans d’origine africaine dans l’histoire de l’Islam.

Choisissez n’importe quelle période, des premières années de la période Mecquoise à la dernière décennie. Mis à part, Malcolm X, Muhammad Ali et Bilal (r.a), qui d’autre avez-vous sur la liste ? Je vais être présomptif et dire qu’on n’est pas nombreux à atteindre le 5.

 

Comment est-ce possible ? Il avait un bon nombre de Sahaaba d’origine africaine, et je pèse mes mots. L’Islam s’est proprement étendu sur le continent Africain pendant le vivant du Prophète  lui-même –en fait, avant même que l’Islam n’atteignit Médine. Une génération après la mort du Prophète , une partie non négligeable de l’Afrique était sous le règne Musulman et est reste Musulman depuis lors. Alors comment se fait-il qu’on en sache si peu sur les Musulmans proéminents d’origine africaine ?

 

La partie désolante est que je pourrai remplacer « Africain » par pratiquement toute les principales ethnicités Musulmanes ou régions Musulmanes. Que ce soit l’archipel d’Asie du Sud Est (qui comprend presque autant de Musulman qu’au Moyen Orient), Les Républiques d’Asie Centrale, ou les tribus turcs dans les régions du Caucase—la mort du savoir de notre héritage Islamique est considérable et visible.

 

L’histoire Islamique est trop souvent l’histoire des Arabes. Oui, les Ottomans font une brève apparition, mais ceci parce que leur histoire est devenue entremêlé avec celle de l’Arabie profonde. Le reste de l’histoire de l’Islam au-delà du Moyen Orient semble être relégué aux notes de bas de page de sec travaux académiques. En fait, souvent elle ne figure même pas dans les note de bas de page.

 

Certains commentateurs tel que Will Kymlicka fait valoir un argument sur le chauvinisme ethnique Arabe comme une explication du manque multiculturel historique. Bien qu’il pourrait y avoir une certaine vérité à cela, il y a peu de preuve qui montre qu’il y a eu une campagne visant à supprimer l’histoire Islamique non-Arabe. Il parait plus plausible que cet oubli soit la conséquence d’une multitude de facteurs incluant les effets persistant de la colonisation brutale du monde non-Arabe depuis les derniers siècles et de la pathétique situation socio-économique dans laquelle il a été embourbé depuis lors.

 

La vue sélective Arabe de l’histoire qui en a découlé est malheureuse dans un monde Musulman qui se trouve en grande partie en dehors du Moyen Orient et qui a été façonné par des non-Arabes. Cela a eu beaucoup de profonde conséquence non désirée, dont certaines que je vais discuter ci-dessous :

 

Lorsque votre histoire est largement dépourvue de personnalités et de modèles dont vous pouvez vous identifier, vous finirez par vous détacher d’elle. Le Musulman de tous les jours cherchant à augmenter son savoir de la foi met en priorité la plupart du temps les sciences tel que les tafsirs, les études sur les hadith, fiqh, tajwid—tout sauf l’histoire Islamique. Cette différence relative est reflétée également au niveau de la société où les non-Musulmans sont rarement inspirés par des figures historiques ou des incidents qui pourraient potentiellement leur permettre de s’identifier plus facilement à ces éléments. Les rares fois où nous sommes capables de briser cette tendance (ex Malcom X en Amérique ou l’Imam Shamil dans le Caucase), nous sommes récompensés par des figures emblématiques qui capturent l’imagination de leurs compatriotes génération après génération.

 

Lorsque votre histoire est géographiquement et ethniquement limité, votre vision du monde sera limitée et réduite. L’un des uniques attributs de la progression de l’Islam était l’habilité d’améliorer les cultures existantes plutôt que de les dissoudre en un monde mono-culturel. Le savoir des perspectives historiques des Musulmans des autres partie du monde aident à prévenir contre l’étroitesse d’esprit—une caractéristique plutôt virulente du monde Musulman moderne. En effet, l’un des aspects marquant du Hajj est le fait d’être témoin de l’unicité du but malgré le manque d’uniformité des points de vue, des cultures ou des expériences des pèlerins de tous les coins du globe.

 

Lorsque votre histoire omet de reconnaitre les contributions et l’héritage des autres races, vous facilitez leur deshumanisation. Cela peut paraitre exagéré mais beaucoup d’historiens dont Gerda Lerner (dans son œuvre phare « Why history matters ») a montré de manière convaincante comment le fait de dissimuler la contribution des autre races et ethnicités est une politique stratégique utilisé afin de perpétrer l’injustice. Cette lecture sélective de l’histoire explique comment le commerce des esclaves a prospéré dans beaucoup de terres Musulmanes et demeure toujours sous la forme de travaux moderne synallagmatique dans certaine partie du Moyen Orient. Le racisme, le nationalisme ou le sectarisme coexiste rarement dans le même espace que la prise de conscience culturel et historique.

 

On ne peut nier le fait que l’Islam est né dans le monde Arabe, mais il est révélateur que la période la plus diverse et multiculturel que la plupart des gens sont amenés à lire à propos de l’histoire Islamique est Médine pendant le vivant du Prophète . Mettre en lumière les contributions et l’héritage culturel des Musulmans non-Arabes connecterait beaucoup plus de Musulmans à leur histoire et de façon significative, élargirait nos horizons, et préviendrait contre l’oppression d’un groupe envers l’autre. Le plus important encore, serait d’améliorer l’appréciation de la traditionnel histoire Islamique en l’intégrant à une plus large, plus complexe univers historique. C’est quelque chose –insha’Allah—que nous espérons se voir se réaliser.

 

Muhammad Wajid AKHTER (Muslim Matters)

Articles récents

08/12/2019, 00:30
le-regulateur-fixe-les-conditions-d-acces-des-partis-politiques-aux-medias-publics Le Conseil Supérieur de la Communication (CSC), a tenu ce jeudi 5 décembre 2019 à Niamey, une...Lire plus...
08/12/2019, 00:28
les-quotas-de-femmes-rehausses-a-25-pour-les-fonctions-electives-parlement Le Parlement nigérien a adopté vendredi un projet de loi prévoyant de rehausser les quotas de femmes...Lire plus...
08/12/2019, 00:26
plus-de-deux-millions-de-personnes-en-insecurite-alimentaire-severe-d-ici-2020-officiel Le gouvernement nigérien a sonné l'alarme sur une insécurité alimentaire sévère...Lire plus...
08/12/2019, 00:23
l-association-niger-ma-zaada-apporte-sante-education-et-developpement-aux-nigeriens Rien. Pas d’eau, encore moins d’électricité, pas de toilettes, ni d’endroits où se...Lire plus...
07/12/2019, 02:54
les-nigeriens-agaces-par-la-convocation-d-emmanuel-macron Face à la contestation populaire contre la présence des forces armées étrangères au...Lire plus...
COMMENT TROUVEZ-VOUS CE NOUVEAU SITE WEB?
  • Votes: (0%)
  • Votes: (0%)
  • Votes: (0%)
  • Votes: (0%)
  • Votes: (0%)
Total des votes:
Premier vote:
Dernier vote: