dimanche, 22 juillet 2018
ArabicEnglishFrenchHindiItalianSpanishTurkish

Politique

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Les nigériens semblent excellemment avoir trouvé la formule magique, le sésame ouvre-toi face aux spéculations, des politiciens, « Manger si jamais on vous le propose » ; voilà la phrase magique, le conseil que certains leaders politiques ont donné à leurs militants.

En effet, tous ont aujourd’hui compris qu’à chaque fois qu’un pouvoir finit de s’installer, la suite est la recherche de militants de l’autre bord pour renforcer davantage le poids de son électorat. Et la pratique est un débauchage des militants en face par le système d’achat des consciences. Ainsi, de l’argent (le nerf de la guerre) est proposé aux militants qui passent par des meetings ou des déclarations à travers lesquels ils annoncent leur repositionnement, leur volte-face. A l’état actuel des faits, ce n’est même pas de l’argent qui est proposé, mais des sommes faramineuses, des millions qui auraient servi en toute objectivité à améliorer le train de vie de nos concitoyens. Cette pratique semble être ancrée dans la conduite du politique nigérien.

Lire la suite : « Mangez si on vous propose »

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Après des semaines de pression politique sur le Guri system, l’Alliance pour la réconciliation, la démocratie et la république (ARDR) s’est plongée dans un silence inattendu. Le pouvoir et ses partisans pensent qu’il s’agit ni plus ni moins que d’un essoufflement prématuré de l’opposition politique.

C’est sans doute pourquoi le Guri system persiste dans son assaut. De plus en plus de militants de partis membres de l’ARDR sont « invités » à rejoindre le bateau. La boulimie de militants est si ancrée au pouvoir que son principal parti le PNDS-Tarayya n’épargne même pas ses alliés. Que dire de ces déclarations sur les médias d’Etat ou pro- Etat dont on entend certaines personnes se réclamant de l’UDRTabbat – parti de la majorité MRN annoncer qu’elles quittent cette formation au profit du PNDS.

Lire la suite : Le pouvoir et l’opposition se regardent en chien de faïence

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La question du départ de Hama Amadou du fauteuil du Président de l’Assemblée Nationale continue d’alimenter les débats à l’hémicycle et dans les différents états-majors des partis politiques. Pour le moment, les députés nationaux s’affairent à examiner les projets de loi soumis à leur appréciation. Sauf que cela est, comme dirait l’autre, le calme avant la tempête. Les députés de la majorité sont résolument déterminés à évincer M. Hama Amadou de son poste du Président de l’Assemblée Nationale. Depuis que celui-ci s’est lancé dans des actes de subversions à travers des meetings de quartiers, les responsables du principal parti au pouvoir, notamment le PNDS-Tarayya ont estimé que ce dernier à largement franchi le rubicond et qu’il faille s’en débarrasser au plus vite conformément à la loi qui stipule qu’en cas de crise de confiance entre le Président de l’Assemblée Nationale et les Députés, celui-ci peut être destitué.

M. Bazoum Mohamed et M. Hassoumi Massaoudou n’ont pas fait mystère de leur position sur le sort qu’il faut réserver au Président de l’Assemblée Nationale au regard de ses multiples dérapages. En clair, les députés de la majorité sont mis devant leur responsabilité, pour sauvegarder la crédibilité de leur institution et au-delà assurer un bon fonctionnement du processus démocratique dans notre pays. Conscient de cette lourde tâche, le camp de la majorité a pris les dispositions utiles en vue d’un vote de motion de défiance. Comme nous l’avons déjà annoncé, une soixantaine de députés, cinquante huit (58) précisément ont approuvé le document de motion de défiance contre M. Hama Amadou, le reste est une question de temps et de stratégie, nous a confié un député de la majorité. Le même député a insisté sur le fait que la majorité n’a aucune intention de reporter cette opération.

Lire la suite : Hama Amadou partirait-il de lui-même ?

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Poursuivant les travaux de la première session ordinaire de l'année 2014 dite session des lois, les députés nationaux ont examiné et adopté, au cours de la séance plénière d'hier, le projet de loi portant Code des investissements en République du Niger et celui de la loi portant régime fiscal, financier et comptable applicable aux contrats de partenariat public, privé.

Les travaux qui ont été présidés par le 1er vice-président de l'Assemblée Nationale, l'Honorable Daouda Mamadou Marthé, se sont déroulés en présence du Commissaire du gouvernement, le ministre d'Etat, ministre des Mines et du Développement Industriel, M. Ladan Hamidou Tchiana.

Concernant le projet de loi portant code des investissements en République du Niger, il a été d'abord procédé, pour une meilleure compréhension de ce texte, à des questions d'éclaircissement posées par les députés au ministre d'Etat, ministre des Mines et du Développement Industriel, M. Omar Hamidou Tchiana. En donnant les éléments de réponses, le ministre d'Etat a d'abord adressé ses remerciements pour la pertinence des questions qui lui ont été posées.

Lire la suite : Assemblée Nationale : Adoption de la loi portant Code des investissements en République du Niger

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Président de l'Assemblée Nationale, SE. Hama Amadou, a pris part mardi 18 mars dernier au 10ème anniversaire du Parlement Panafricain tenu à Johannesburg en Afrique du Sud. Il était accompagné dans ce déplacement par une forte délégation composée de députés et de membres de l'administration de l'Assemblée Nationale. Au cours de l'ouverture des travaux, mardi dernier, SE Hama Amadou, en sa qualité d'invité d'honneur, a livré un message de solidarité

Dans son allocution qu'il a prononcée, le Président de l'Assemblée Nationale, SEM. Hama Amadou, a tout d'abord exprimé ses remerciements pour l'honneur qui lui a été fait d'assister à la célébration de 10ème anniversaire du Parlement Panafricain en tant qu'invité d'honneur.

Il a indiqué en substance que c'est dans l'unité que le Continent connaitra le grand destin que le Peuple lui souhaite, et qu'en revanche, c'est dans la perpétuation de ses divisions actuelles qu'il consolidera les chaînes des malheurs et des frustrations multiples qui la caractérisent aujourd'hui. Aussi, a estimé le Président de l'Assemblée nationale, ''pour changer son destin, l'Afrique a besoin d'institutions panafricaines qui l'y aident. Ainsi, le Parlement Panafricain, créé à Addis-Abéba, en Ethiopie, il y a exactement 10 ans, peut en constituer l'un des fers de lance. Mais à condition que l'on accepte de lui conférer la dimension qui lui en donnera les pouvoirs''. En effet, a-t-il a ajouté, ''ses missions actuelles le confinent, depuis sa création, dans un rôle purement protocolaire, un rôle consultatif qui le réduit à faire des recommandations et à donner des avis sur les questions qui lui sont soumises par l'Union Africaine.

Lire la suite : Le Président de l'Assemblée Nationale prononce un message de solidarité au 10ème anniversaire du...

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le Conseil des ministres s'est réuni, hier, jeudi 20 mars 2014, dans la salle habituelle des délibérations, sous la présidence de Son Excellence, Monsieur Issoufou Mahamadou, Président de la République, Président du Conseil des ministres.

Après examen des points inscrits à son ordre du jour, le Conseil a pris les décisions suivantes :

I. AU TITRE DU CABINET DU PREMIER MINISTRE

Le Conseil des ministres a examiné et adopté le document du bilan de trois (3) ans de mise en œuvre du Programme de Renaissance avril 2011- mars 2014.

II. AU TITRE DU MINISTERE DES AFFAIRES ETRANGERES, DE LA COOPERATION, DE L'INTEGRATION AFRICAINE ET DES NIGERIENS A L'EXTERIEUR

Le Conseil des ministres a examiné et adopté le projet de loi autorisant la ratification de l'Accord de Coopération dans le domaine de la Défense entre le Gouvernement de la République du Niger et le Gouvernement de la République Fédérale du Nigeria, signé le 18 octobre 2012 à Niamey.

Cet Accord de coopération a pour but d'établir une coopération en matière de défense entre la République du Niger et la République Fédérale du Nigeria afin de préserver et de consolider l'indépendance et la souveraineté des deux Etats contre les agressions extérieures ou tout autre type de déstabilisation.

Le projet de loi autorisant la ratification de cet accord sera transmis à l'Assemblée Nationale pour adoption.

III. AU TITRE DU MINISTERE DES ENSEIGNEMENTS PROFESSIONNELS ET TECHNIQUES

Le Conseil des ministres a examiné et adopté le projet de décret portant création, attributions, organisation et modalités de fonctionnement du Conseil National de l'Enseignement et de la Formation Professionnels et Techniques.

Le Niger s'est doté, à travers le décret n° 2008-353/PRN/MFP/T du 16 octobre 2008, d'un Conseil Supérieur de l'Enseignement et de la Formation Professionnels et Techniques (COSEFPT) avec pour mission de conseil de mise en œuvre de la politique de l'Enseignement et de la Formation Professionnels et Techniques. Mais, au fil du temps, il a été relevé plusieurs insuffisances notamment dans les missions, la composition et l'organisation du Conseil, d'où la nécessité de prendre un nouveau décret qui tienne compte des nouveaux défis qui se posent. Ainsi, le CONEFPT est chargé désormais de faire, entre autres, le bilan des expérimentations en formation continue dans le cadre des projets d'établissements, de contribuer au développement des filières. Ainsi, les organes du conseil ont été mieux définis et les attributions clairement fixées.

Le présent projet de décret est pris pour tenir compte de ces nouvelles orientations assignées au Conseil.

Lire la suite : Au Conseil des ministres : Le gouvernement adopte plusieurs projets de textes et des mesures...

Articles récents

18/07/2018, 00:24
in-the-sahel-solar-power-can-help-ward-off-extremism-official Grinding poverty and climate change are pushing communities in West Africa's Sahel region into the arms of extremist...Lire plus...
18/07/2018, 00:21
debats-autour-de-la-cooperation-transfrontaliere-en-afrique-de-l-ouest 40 millions d’Africains de l’Ouest (sur les 300 millions) vivent à 50 kilomètres d’une...Lire plus...
18/07/2018, 00:18
demarrage-effectif-des-travaux-de-construction-d-un-troisieme-pont-a-niamey-don-de-la-chine Le ministre nigérien de l'Equipement, Kadi Abdoulaye, et l'ambassadeur de Chine au Niger, Zhang Lijun, ont...Lire plus...
18/07/2018, 00:15
migration-pendant-que-niamey-et-alger-discutent-des-migrants-encore-expulses-d-algerie-vers-le-niger Bazoum Mohamed, le ministre nigérien de l'Intérieur, aurait certainement mieux apprécié que...Lire plus...
14/07/2018, 01:03
lutte-traditionnelle-la-11ieme-edition-du-tournoi-de-la-cedeao-debute-a-niamey  Le programme de la 11ème édition du Tournoi de Lutte Traditionnelle de la Communauté Economique...Lire plus...
COMMENT TROUVEZ-VOUS CE NOUVEAU SITE WEB?
  • Votes: (0%)
  • Votes: (0%)
  • Votes: (0%)
  • Votes: (0%)
  • Votes: (0%)
Total des votes:
Premier vote:
Dernier vote: